Le CRAC Namur rajeuni

Le Centre Régional d’Aide aux Communes est l’un des nombreux imposants bâtiments publics en Wallonie. L’immeuble de bureaux situé à Namur avait besoin d’une nouvelle façade. L’Administration wallonne a donc chargé Machiels Building Solutions de lui donner un tout nouveau look. En utilisant des éléments de façade préfabriqués, le lifting s’est déroulé vite et bien… tout en gardant les bureaux en activité. Cerise sur le gâteau : les éléments sont par ailleurs durables et énergétiquement intéressants.

Machiels Building Solutions ne réalise pas seulement des bâtiments entiers mais a également une belle expérience dans la pose de façades.  Des projets à Hasselt, Paris, Gand, Anvers et Louvain ont ainsi été parés d’une nouvelle enveloppe extérieure composée d’éléments préfabriqués en bois. A Bruxelles, l’immeuble de bureaux d’Elia a été pourvu d’une façade-rideau préfabriquée, tandis qu’à Mol c’est l’hôpital Heilig Hart qui est passé entre les mains de MBS.

 

Ossature bois : impact maximal et nuisances minimales

Machiels Building Solutions a entamé la pose de la nouvelle enveloppe extérieure au Centre Régional d’Aide aux Communes (CRAC) à Namur. L’extérieur du centre administratif régional, qui soutient les communes dans leurs investissements, va subir une transformation complète dans les mois qui viennent. Les éléments de façade préfabriqués que nous utilisons permettent de construire rapidement et avec un minimum de nuisances. Un avantage qu’il ne faut pas sous-estimer car les employés du CRAC continuent à travailler dans le bâtiment pendant les travaux.

Dans l’atelier à Genk, les spécialistes ossature bois de MBS fabriquent des parois entières avec isolation, posent la menuiserie extérieure et le bardage en acier avant que ces parois ne soient acheminées prêtes à l’emploi sur le chantier. La pose sur place s’en trouve accélérée et le client est moins gêné. Comme MBS a la maîtrise du projet de A à Z, le risque d’erreur et les retards chez des sous-traitants s’en trouvent fortement réduits.

Dans l’espace entre l’ancienne et la nouvelle façade, un nouveau système de ventilation avec récupération de chaleur a été installé pendant le montage des éléments en ossature bois. Avec la nouvelle enveloppe performante, ce système va permettre de réduire drastiquement la consommation d’énergie.

 

La construction à ossature bois réalise la quadrature du cercle : qualité, rapidité et coût maîtrisé

Outre la vitesse de réalisation, la construction à ossature bois a encore bien d’autres atouts :

·           Les éléments préfabriqués en ossature bois ont un énorme pouvoir isolant, résultant en un bâtiment peu énergivore… et par conséquent en une facture d’énergie plus basse

·           Contrairement à ce que l’on peut penser, l’ossature bois est une méthode constructive très résistante au feu grâce à la carbonisation lente et constante du bois

·           Toutes les finitions sont possibles : des panneaux aux plaquettes, en passant par les lattes de bois ou l’enduit.

Cet éventail de propriétés enthousiasmantes procure à la construction à ossature bois une belle avance sur les méthodes traditionnelles de construction. Rien d’étonnant donc à ce que l’Administration wallonne ait donné la préférence à l’ossature bois pour la rénovation du CRAC. Curieux de voir le résultat ? Encore quelques semaines de patience et le projet pourra être admiré à Namur.

► Envie de comparer entre elles une diversité de finitions pour façade en ossature bois ? C’est par ici.